Tsípras, ou le traité du vain combat

Il paraît étrange d’affirmer qu’un événement qui était entré dans l’Histoire en soit par la suite ressorti ; tel est pourtant le sort pathétique qui semble être réservé au premier gouvernement d’Aléxis Tsípras et à la première contestation par un gouvernement élu des politiques d’austérité promues par les instances dirigeantes de l’Union européenne. Aléxis Tsípras, ou comment effacer l’Histoire.  Si le gouvernement d’Aléxis Tsípras est … Continuer de lire Tsípras, ou le traité du vain combat

la canaille (de l’obscénité des puissants en général et d’Alain Finkielkraut en particulier)

Qu’un essayiste faisant partie de ce petit groupe d’éditorialistes et d’intellectuels qui depuis une vingtaine d’années ont mis l’espace médiatique français en coupe réglée revendique « le droit à la parole » à l’instar (et au milieu) de ceux qui en sont chaque jour privés est d’une malhonnêteté intellectuelle crasse, et foncièrement obscène. Pour paraphraser Lacan, ne devient pas exclu ou privé de parole qui veut. Phénomène … Continuer de lire la canaille (de l’obscénité des puissants en général et d’Alain Finkielkraut en particulier)

le message

Cependant une lettre envoyée à Lacédémone par Hippocratès, lieutenant de Mindaros, fut interceptée et portée à Athènes. Elle renfermait ces mots : « Bateaux perdus ; Mindaros  tué ; hommes ont faim ; ne savons que faire. » Xénophon (Helléniques, Livre 1)     Le message nous parviendra dans une maison de la rue Alkiviadou, à Nea Philadelphia, à la périphérie d’Athènes. Nous aurons tout juste fini de planter un … Continuer de lire le message

les limbes

Il y aura des files d’attente, des combats au couteau, une embarcation frêle dérivant au large de Metline, une procession de femmes portant sur le visage de longs masques d’antilope à striures blanches et noires et traversant silencieusement le nord du Mali, des militaires en guenilles courant derrière un camion dans le désert de Libye comme après un buisson emporté par le vent, des centaines … Continuer de lire les limbes

des fantômes

« nous ne voulons pas perdre le pays » (Franz Kafka, La Colonie pénitentiaire)   Nous avons vécu longtemps dans la compagnie des fantômes et peut-être, par malheur pour nous, sommes-nous les seuls à pouvoir les décrire.   Négocier avec les fantômes aura sans doute été l’erreur la plus funeste de notre histoire récente ; il nous aura fallu six mois pour comprendre que les fantômes ne négocient … Continuer de lire des fantômes

la démocratie aux ordures

endetter et punir : à propos de la déclaration finale du Sommet de la zone euro sur la Grèce     (à Zoe Mavroudi et Zoe Konstantopoulou)   1 Volonté manifeste de briser l’expression du suffrage universel ; peuples tournés les uns contre les autres ; prise en otage des classes populaires (travailleurs précaires, immigrés, chômeurs, salariés, petits épargnants, retraités) par la mise en place d’un blocus financier destiné à … Continuer de lire la démocratie aux ordures

la ville d’où le peuple est absent

1 La proposition envoyée avant-hier soir par le gouvernement grec aux Institutions est d’abord un aveu : elle met brutalement au jour l’absence d’une alternative concrète au maintien de la Grèce dans la zone euro, d’un «plan B» qui aurait pu (qui aurait dû) permettre de tenir tête aux créanciers et, en cas de rupture, de financer immédiatement les besoins de l’Etat, de relancer et de … Continuer de lire la ville d’où le peuple est absent

Grèce : le coup d’État ne sera pas télévisé

Les rumeurs d’élections distillées depuis deux jours par les créanciers de la Grèce, l’inquiétude pour les «Grecs qui souffrent» exprimée avant-hier sur les ondes d’une radio française par le président de la Commission (qui a bien pris soin d’ajouter que c’était du «peuple» qu’il se souciait, et non de son «gouvernement» ni de son «Parlement»), la récente douche froide de Bruxelles (la délégation hellénique face à … Continuer de lire Grèce : le coup d’État ne sera pas télévisé

Grèce: l’invention sous la crise (ressources)

En Grèce, la résistance aux politiques d’austérité ne s’est pas exprimée uniquement dans les rues (émeutes de 2008, mouvement de la place Syntagma, lutte des employées du nettoyage du ministère des Finances, occupation de la radio-télédiffusion publique…) et à l’Assemblée (opposition parlementaire) mais aussi dans des ateliers, des théâtres, des industries occupées, des terrains militaires réquisitionnés et transformés en parcelles de culture, des appartements vides … Continuer de lire Grèce: l’invention sous la crise (ressources)

Grèce: soyons pessimistes, demandons l’impossible!

Cette «stratégie de la rupture» ne doit pas être confondue avec la «sortie de l’euro» [2] ; faire rupture, pour le gouvernement grec, c’est d’abord aujourd’hui cesser de s’acquitter des échéances de remboursement qui le lient pieds et poings au programme néo-libéral de ses créanciers ; c’est se situer enfin, s’il n’est pas trop tard, sur le terrain économique, le seul que reconnaissent ses partenaires / adversaires / créanciers, le seul qui puisse permettre à ce rapport de forces dissymétrique de devenir quelque chose comme une négociation ; c’est faire usage de la menace du défaut (en cas de défaut sur la dette, ce seraient près de 300 milliards d’euros qui retourneraient au vide d’où ils viennent) par réponse au chantage à la liquidité décidé, peu de jours après les élections, par la Banque Centrale Européenne. Continuer de lire Grèce: soyons pessimistes, demandons l’impossible!

Et si la Grèce cessait de jouer au poker pour se mettre aux échecs?

Ce texte consacré à la stratégie du gouvernement grec a été publié le 3 mai 2015 sur le site de Yannis Milios, ancien responsable du programme économique du parti de gauche radicale SYRIZA. Après l’accord du 20 février, Y. Milios a développé une critique précise de l’accord conclu à Bruxelles le 20 février dernier entre la Grèce et ses créanciers ; son désaccord l’a conduit à se démettre de … Continuer de lire Et si la Grèce cessait de jouer au poker pour se mettre aux échecs?

le jour où les oiseaux ont attaqué les banques

(projet d’intervention à la Coordination des intermittents et précaires d’Île-de-France) ______________________________________________________________   [1] Un premier enseignement à tirer des élections grecques et des deux mois de « négociations » qui viennent de s’écouler est qu’il est devenu impossible de contester les politiques d’austérité et, à travers elles, l’hégémonie des marchés financiers ; un deuxième enseignement est qu’il est devenu impossible de ne pas les contester. Impossible de les … Continuer de lire le jour où les oiseaux ont attaqué les banques

CHANGE Article mis en avant

nous avons besoin de temps et nous ne pouvons pas revenir en arrière

Avant de parler de «trahison», de «capitulation» et de «reniement», je crois qu’il faudrait d’abord revenir à l’événement majeur de ces dernières semaines qu’est l’événement même des élections grecques. Pour la première fois, un parti de «gauche radicale» a remporté des élections en Europe. Ces élections sont l’événement qui a bouleversé le paysage et créé une situation nouvelle à l’échelle de l’Europe entière. Les critiques … Continuer de lire nous avons besoin de temps et nous ne pouvons pas revenir en arrière

Yanis Varoufakis : « Un nouveau Traité de Versailles hante l’Europe »

Yanis Varoufakis : quelques réflexions concernant la déclaration finale du Sommet de la zone euro sur la Grèce   Dans les heures et les jours qui viennent, je prendrai place sur les bancs de l’Assemblée nationale hellénique afin de me prononcer sur le texte législatif de l’accord établi à l’issue du Sommet de la zone euro sur la Grèce. Je suis également impatient d’entendre de vive … Continuer de lire Yanis Varoufakis : « Un nouveau Traité de Versailles hante l’Europe »

Alexis Tsipras, discours de Strasbourg (séance plénière du Parlement européen, 8 juillet 2015)

Mesdames et messieurs les député(e)s, Je vous remercie de votre invitation ; prendre la parole dans ce haut lieu de la démocratie européenne, m’adresser aux représentants élus des peuples européens à un moment crucial pour mon pays, la Grèce, pour la zone euro et pour l’Union européenne, est pour moi un honneur. Il y a quelques jours, nous avons décidé de consulter le peuple grec en … Continuer de lire Alexis Tsipras, discours de Strasbourg (séance plénière du Parlement européen, 8 juillet 2015)